Histoire

Découvrez l’histoire des fromageriesPochat & fils

L’histoire de l’entreprise familiale Pochat & fils est une histoire de famille, de passion et de savoir-faire.

Histoire

1919

C’est par le Reblochon fermier, produit emblématique de la Vallée de Thônes et des Aravis, que tout commence. Edouard Pochat, fils d’éleveur et d’agriculteur, fabriquait en effet des Reblochons dans la ferme familiale et les vendait sur le marché local tous les mercredis. Jouissant de bonnes relations avec les différents producteurs et affineurs de la région, il choisit finalement de changer d’activité pour entrer dans le négoce. Dès lors, afin d’aider les producteurs à écouler leurs fromages, il leur achète les Reblochons fermiers sur les marchés locaux, puis les revend lui-même aux crèmeries. Il se rendait ainsi, pour ses achats fermiers, à la Clusaz le lundi, au Grand Bornand le mercredi et à Thônes le samedi. Plus tard, il sera accompagné de ses fils Paul et Jacques. C’est ainsi que nait la société Pochat & fils en 1919.

 

« […] et tout cela avec passion, je n’ai jamais ressenti cela comme une contrainte. » – P.Pochat

 

1924

Homme de passion et de labeur, Edouard Pochat développe son entreprise, parfois au détriment de moments familiaux. Pour se différencier, il crée, dès 1924, la marque « La Pointe Percée » en référence au plus haut sommet de la chaine des Aravis. A cette époque, la négociation avec chaque ferme se fait au jour le jour. Il s’agit d’un subtil jeu de relations et de règles tacites entre acheteurs et producteurs.

 

1960

Edouard Pochat continue ses tournées auprès des producteurs et de ses clients. Il emmène avec lui son petit-fils Pascal Pochat, alors âgé de 5 ans et déjà passionné par l’univers du reblochon.

 

« Ce partage entre les générations de la famille, ça m’a beaucoup appris » – P.Pochat

 

1975

En 1975, Pascal Pochat, petit-fils du fondateur, entre officiellement dans l’entreprise. Il y travaillera 4 ans au côté de son grand-père avant que celui-ci ne décède. Coup dur pour le reste de la famille Pochat qui reprend avec ardeur la société. Paul Pochat déménage les locaux à Annecy-le-Vieux en 1983. Ils sont 5 salariés à cette époque.

 

« Quand j’ai vu lors de ce déménagement tout ce qu’il a accompli, avec quel amour il a fait tout cela pour nous tous, dans la générosité, dans la finesse, dans l’innovation, j’ai été impressionné. » – P.Pochat

 

1984

En 1984, il s’ouvre à la grande distribution, au Carrefour Annecy pour commencer, avec la marque « Le Gros Pochat » en hommage à la carrure imposante d’Edouard Pochat. L’entreprise complète son offre de fromages savoyards en proposant de la Tomme de Savoie et du Beaufort AOP à ses clients. En parallèle, la fromagerie Pedat est rachetée aux frères Pedat, ouvrant ainsi les portes d’autres régions de commercialisation aux fromages Pochat & fils.

 

1988

Pochat & fils rachète les Etablissements Masson, créés par Gaston Masson, affineurs spécialisés dans les fromages pré-emballés, et notamment le Reblochon AOP. Ce sont les premiers pas au rayon frais emballé des magasins.

 

« Notre seule motivation était de vendre de la qualité de plus en plus » – P.Pochat

 

1989

En 1989, les sociétés Entremont, Pochat & fils et un groupement de coopératives, les Fermiers Savoyards, envisagent un rapprochement. Les « Fermiers Savoyards » forment une coopérative de producteurs de lait –notamment IGP et AOP – de Haute-Savoie, créée en 1966. Ces négociations donnent naissance à une nouvelle entité appelée Société Laitière des Hauts de Savoie que se partagent les 3 acteurs. A terme, Entremont sortira de cette entreprise et revendra ses parts à Pochat & fils. Le partage s’établit désormais à 34% des parts aux Fermiers Savoyards et 66% à Pochat & fils. Aujourd’hui encore, cette alliance subsiste et défend les fromages de Savoie et la filière laitière à travers sa marque Les Hauts de Savoie.

 

1991

Pascal Pochat a 36 ans quand son père meurt brutalement. Il continue le développement de la société avec l’aide de sa femme qui s’implique dans la communication et le graphisme. Elle associe ainsi la marque à son incontournable papier rouge et noir. Il fait également face au renforcement des normes de traçabilité et des règles d’hygiène. Les contraintes se durcissent, tant pour les producteurs que pour les affineurs, et cela en décourage certains qui cessent leur activité.

 

2005

Grand tournant dans l’histoire de l’entreprise, faute d’enfants intéressés par la reprise de l’activité, la famille Pochat décide de la revendre à Emmanuel Besnier, fondateur du Groupe Lactalis, société familiale également. L’entreprise Pochat & fils garde son ancrage et son âme savoyarde et poursuit son activité dans le respect des traditions. Ayant à cœur de continuer à évoluer dans ce milieu qu’il côtoie depuis toujours, Mr Pochat choisit de rester dans l’entreprise, en charge des achats de fromages fermiers (essentiellement Beaufort AOP et Reblochon AOP).

 

« De toute cette vie, je ne saurais pas dire si elle a été facile ou difficile. Disons qu’elle peut sembler facile si on l’aime. Dans l’amour, il n’y a pas de peine. » – P.Pochat

 

2017

Pochat & fils a une volonté toujours plus forte de s’investir dans le maillage économique et culturel de Haute-Savoie. Elle soutient ainsi des manifestations sportives et culturelles avec des partenaires divers et variés. La promotion des fromages savoyards reste également la priorité, que ce soit via la communication sur les fromages de Savoie ou l’innovation pour répondre aux nouveaux modes de consommation. En 2017, la fromagerie propose à la vente 3 nouveaux produits : la Tomme de montagne au cumin, la Tomme de montagne à l’ail des ours et la Raclette à l’ail des ours.

 

Partager sur :

 

Pochat & fils au salon Terres Gourmandes

Du samedi 1er au dimanche 2 décembre, venez assister à la deuxième édition du salon Terres Gourmandes à la Roche-sur-Foron au Parc des Expositions. Cet évènement réunit l’ensemble des filières…

Lire l'article

 
 
 
 

Nouveaux produits 2017

En 2017, trois nouveaux produits ont vu le jour chez Pochat et fils : la Tomme de montagne au cumin, la Tomme de montagne à l’ail des ours et la Raclette…

Lire l'article